Anne Marinier

Anne Marinier, Chef chemiste

Anne Marinier est la chimiste en chef d’ExCellThera. Elle est également chercheuse principale et directrice de la chimie médicinale à l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) ainsi que professeure agrégée au Département de chimie de l’Université de Montréal.

Elle possède près de 25 années d’expérience en chimie médicinale et une forte expertise de l’industrie dans tous les aspects de la découverte de médicaments. Avant de se joindre à l’IRIC, Anne Marinier était chef de groupe de la découverte de médicaments chez Bristol-Myers Squibb.

Elle dirige actuellement la plateforme de chimie médicinale de l’IRIC, qui comprend 39 chimistes et biologistes. Cette infrastructure, dont elle a dirigé la création et la mise en œuvre en 2007 grâce à un financement des gouvernements fédéral et provincial de plus de 9 millions de dollars, soutient des programmes de recherche de découverte de médicaments des scientifiques de l’IRIC, des partenaires collaborateurs et de l’entreprise pharmaceutique.

Les membres de son équipe sont hautement qualifiés pour procéder à l’identification des relations structure-activité (SAR en anglais, structure activity relationships) et à effectuer la sélection et l’optimisation de composés prometteurs.

Sous sa direction, deux molécules en phase I sont actuellement au stade d’études cliniques en collaboration avec Bristol-Myers Squibb. De plus, une troisième molécule, nommée UM171 et permettant de multiplier des cellules souches de sang de cordon, a été découverte à l’IRIC en collaboration avec le Dr Guy Sauvageau et les membres de son laboratoire. Cette percée mondiale est la base scientifique d’ExCellThera.

Les chimistes médicinaux de son groupe ont également développé une vaste expertise dans la conception de sondes synthèses chimiques et l’identification de nouvelles cibles biologiques. Ces compétences jouent un rôle essentiel dans l’élaboration d’approches thérapeutiques innovantes pour le traitement du cancer.

Anne Marinier a obtenu son doctorat en synthèse organique, à l’Université de Sherbrooke et a poursuivi des études postdoctorales à la Washington University School of Medicine de St.Louis.