Notre plateforme

Technologie

UM171 : Une molécule avec un grand potentiel

Le Dr Guy Sauvageau a identifié la molécule nommée UM171 après optimisation d’un ” hit ” permettant de multiplier les cellules souches primitives CD34+CD45RA-. Cette nouvelle molécule accroît la multiplication des cellules souches hématopoïétiques (CSHs) tout en exprimant une teneur accrue de la protéine CD34+, ce qui permet une récupération plus rapide des neutrophiles et des plaquettes en milieu hospitalier. La molécule UM171 a permis d’augmenter la CD34+ plus de 100 fois, ce qui surpasse toutes les autres stratégies publiées.

Multiplication de cellules CD34+ en utilisant la molécule UM171

Multiplication de cellules CD34+ en utilisant la molécule UM171

Le système de culture en mode cuvée alimentée : une solution novatrice

Ce système novateur à bioréacteur présente un système d’alimentation continue diluant les facteurs inhibiteurs produits de façon endogène. Le système en mode cuvée alimentée favorise la multiplication des cellules souches hématopoïétiques par 10 fois et des cellules CD34+ par 50 fois. Ce système, conçu par Peter Zandstra, peut être entièrement intégré à un système de fabrication en circuit fermé. Ensemble, les deux technologies clés d’ExCellThera forment le procédé idéal pour l’approvisionnement et la production de cellules souches hématopoïétiques à partir de sang de cordon ombilical pour le traitement des cancers du sang.

CD34+ HSC expansion using Fed-Batch technology

L’utilisation du système de culture en mode cuvée alimentée pour la multiplication des CD34+ HSCs

  • Permet le maintien des cellules souches hématopoïétiques en culture
  • Minimise le coût de la multiplication
  • Intègre un système fermé de culture

Pourquoi du sang de cordon ombilical?

Les cancers du sang, tels que la leucémie aiguë myéloïde, sont fréquemment traités à l’aide de cellules souches hématopoïétiques provenant d’une greffe de moelle osseuse. Les greffes de moelle osseuse, bien qu’efficaces dans plusieurs cas, présentent de nombreux problèmes pour les professionnels de la santé : un processus de don risqué et parfois douloureux, des risques d’infection post-greffe ainsi que la difficulté à trouver des donneurs issus des minorités ethniques. Le sang du cordon ombilical devient alors une source idéale de cellules souches hématopoïétiques, enrayant ces problèmes tout en obtenant de meilleurs résultats cliniques et en réduisant le coût des traitements. La technologie d’ExcellThera permet de surmonter les obstacles qui limitaient auparavant l’utilisation de sang de cordon comme source sûre de cellules souches hématopoïétiques. Notre procédé de multiplication novateur augmente considérablement le nombre de cellules souches hématopoïétiques par unité, ayant pour résultat qu’une greffe adulte peut désormais se faire à partir d’une seule unité de sang de cordon.

Processus d'utilisation du sang de cordon ombilical lors de la transplantation de cellules souches hématopoïétiques

Processus d’utilisation du sang de cordon ombilical lors de la transplantation de cellules souches hématopoïétiques

Traiter les patients avec le sang de cordon ombilical s’avère cliniquement efficace et économiquement avantageux. En somme, ExCellThera rend l’accumulation, l’entreposage et l’utilisation des cellules souches hématopoïétiques beaucoup plus faciles. Il en résulte qu’un plus grand nombre de patients peuvent être traités avec un nombre inférieur d’unités de sang de cordon, tout en augmentant la quantité de cellules souches hématopoïétiques administrées et en réduisant les complications pouvant survenir pendant et après la greffe. L’utilisation du sang de cordon ombilical comme source de cellules souches hématopoïétiques a plusieurs avantages :

  • Élimination des risques pour le patient
  • Sang compatible rapidement disponible
  • Certaines incompatibilités dans les antigènes d’histocompatibilité humains sont admises
  • Réduction des réactions du greffon contre l’hôte
  • Meilleure accessibilité pour les minorités ethniques
  • Réduction des risques de transmission d’infection (cytomégalovirus)

Domaines de traitement thérapeutique

Leucémie myéloïde aiguë

Les leucémies sont des cancers se développant dans des cellules qui devraient normalement se transformer en différents types de cellules sanguines. Les leucémies aiguës progressent rapidement lorsqu’elles ne sont pas traitées, et peuvent s’avérer fatales en quelques mois seulement. Le terme myéloïde fait référence au type de cellules dans lesquelles la maladie apparaît. La leucémie myéloïde aiguë (LMA) fait son apparition lorsque certaines cellules souches sanguines se transforment et ne croissent plus, ou ne se comportent plus de façon normale. C’est le type de leucémie le plus répandu chez les adultes. La LMA naît dans la moelle osseuse (la partie intérieure molle de certains os, où sont fabriquées les nouvelles cellules sanguines), mais se déplace rapidement directement dans le sang dans la plupart des cas. Elle peut parfois se propager dans d’autres parties du corps, comme les ganglions, le foie, la rate, le système nerveux central (le cerveau et la moelle épinière) ainsi que les testicules.

Leucémie lymphoïde aiguë

La leucémie lymphoïde aiguë (LLA) est souvent appelée leucémie lymphoblastique aiguë. On la décrit comme aiguë parce qu’elle se propage rapidement et devient fatale en quelques fois si elle n’est pas traitée. Le terme lymphoïde se fait référence au développement à partir des lymphocytes, une sorte de globules blancs. Elle diffère de la leucémie myéloïde aiguë qui elle, prend origine dans d’autres cellules sanguines présentes dans la moelle osseuse. Lymphome non hodgkinien Le lymphome non hodgkinien (souvent appelé LNH ou lymphome) est un cancer qui se développe dans les cellules du système immunitaire appelées lymphocytes. Les lymphocytes se trouvent dans les ganglions et dans d’autres tissus lymphoïdes comme la rate et la moelle osseuse. On retrouve les tissus lymphoïdes partout dans le corps. Ainsi, les lymphomes peuvent se développer à peu près n’importe où dans l’organisme. Il existe plus de 30 sortes de lymphomes non hodgkinien.

Syndromes myélodyplastiques

Les syndromes myélodyplastiques (SMD) regroupent plusieurs maladies caractérisées par l’incapacité de la moelle osseuse de produire suffisamment de cellules sanguines matures et saines. Il en résulte donc un plus petit nombre de plaquettes, et de globules rouges et blancs sains. Les SMD peuvent se transformer en leucémie myéloïde aiguë, une forme agressive de cancer des cellules de la moelle osseuse. Environ un malade sur trois atteint d’un SMD connaîtra ce sort. Sources : cancer.ca et cancer.org