Une nouvelle compagnie pour aider les patients atteints de leucémie nécessitant une greffe

IRICoR et le CCMR s’associent et lancent ExCellThera pour produire un nombre élevé de cellules souches sanguines nécessaires à la greffe humaine.

Les patients atteints d’une leucémie aiguë myéloblastique nécessitant une greffe de cellules souches pourront désormais compter sur un nouveau procédé classé parmi les meilleurs au monde, améliorant la viabilité et le succès d’une greffe de cellules souches provenant de sang de cordon ombilical.

ExCellThera, une société dérivée lancée conjointement par l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie – Commercialisation de la recherche (IRICoR) et le Centre pour la commercialisation de la médecine régénératrice (CCMR), s’appuie sur une propriété intellectuelle brevetée novatrice portant sur l’expansion des cellules souches. Cette technique innovante a été développée par le Dr Guy Sauvageau de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal (UdeM) et le Dr Peter Zandstra de l’Institut des biomatériaux et du génie biomédical de l’Université de Toronto.

« Nous nous réjouissons de travailler de pair avec le CCMR pour lancer cette nouvelle société dérivée d’IRICoR, située à Montréal. Cette société misera sur des molécules novatrices pour l’expansion des cellules souches, découvertes à l’IRIC et financées grâce à un investissement au tout premier stade de développement par l’IRICoR, a déclaré Michel Bouvier, directeur général d’IRICoR. Notre expertise unique en biologie des cellules souches et l’apport d’une équipe d’experts en chimie médicale nous ont permis d’avancer rapidement le programme vers les essais cliniques. En travaillant avec le CCMR et en partageant nos connaissances respectives, nous avons pu mettre à profit l’expertise et la technologie des deux parties pour démontrer la grande valeur d’un partenariat Montréal-Toronto. »

Les phases I et II d’essais cliniques visant à tester la capacité d’expansion des cellules souches d’ExCellThera sont prévues de commencer cette année à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont de Montréal. Ces deux phases d’essais seront aussi déployées à l’Hôpital Sainte-Justine et dans d’autres centres de soins de santé dans un avenir rapproché. Jusqu’à 25 patients atteints d’une leucémie aiguë myéloblastique nécessitant une greffe de cellules souches pourront y être admis.

« Le CCMR est ravi de lancer de sa première société dérivée, et l’est tout autant de travailler avec IRICoR, dit Michael May, président-directeur général du Centre pour la commercialisation de la médecine régénératrice. En seulement quatre ans, le CCMR a déjà atteint son objectif d’améliorer l’accès au marché des technologies en médecine régénératrice afin de répondre aux besoins des patients. Nous projetons de lancer une panoplie de compagnies dédiées à la médecine régénératrice dans le futur, par l’intermédiaire d’associations similaires. »

Environ 60 000 Canadiens et Américains recevront un diagnostic de leucémie au cours de l’année 2015. Le succès d’une greffe de cellules souches sanguines est étroitement lié au nombre de cellules présentes dans le greffon, rendant la découverte d’ExCellThera primordiale lors des applications cliniques. ExCellThera travaille également à l’élaboration de produits liés à la thérapie génétique.

À propos du Centre pour la commercialisation de la médecine régénératrice

Le CCMR est un organisme canadien sans but lucratif financé par les Réseaux de centres d’excellence du Gouvernement du Canada ainsi que par des partenaires universitaires. Le CCMR soutient le développement de technologies accélérant la commercialisation de technologies et de thérapies liées aux biomatériaux et aux cellules souches. Véritable réseau d’entrepreneurs, de chercheurs universitaires et de membres de l’industrie, le CCMR transforme les découvertes scientifiques en produits commercialisables destinés aux patients grâce à ses équipes spécialement financées et à ses infrastructures. Le CCMR a vu le jour dans le Discovery District de Toronto le 14 juin 2011 et est hébergé à l’Université de Toronto.

Le CCMR obtient et dirige des vérifications diligentes sur des propriétés intellectuelles provenant des quatre coins du monde. Il gère des projets de développement rémunérés à l’acte conjointement avec les institutions universitaires et les membres de l’industrie dans les domaines de reprogrammation et ingénierie de cellules, de fabrication de cellules et des biomatériaux. Le CCMR dispose d’installations de développement autonomes de 6 000 pieds carrés, destinées à préparer les technologies à l’octroi de licences et à la création de compagnies. Pour plus d’informations : www.ccrm.ca.

À propos de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie

Pôle de recherche et centre de formation ultramoderne, l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal a été créé en 2003 pour élucider les mécanismes du cancer et accélérer la découverte de nouvelles thérapies plus efficaces contre cette maladie. L’IRIC fonctionne selon un modèle unique au Canada. Sa façon innovante d’envisager la recherche a déjà permis de réaliser des découvertes qui auront, au cours des prochaines années, un impact significatif dans la lutte contre le cancer. Pour plus d’informations : www.iric.ca

À propos de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie – Commercialisation de la recherche (IRICoR)

L’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie – Commercialisation de la recherche (IRICoR) est un organisme à but non lucratif de l’Université de Montréal (UdeM) qui a pour mission d’accélérer la découverte, le développement et la commercialisation de médicaments et de thérapies innovateurs provenant en particulier de l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC), d’autres unités de recherche scientifique de l’UdeM et de collaborateurs externes. IRICoR investit dans des projets particulièrement novateurs assurant une transition rapide de la recherche universitaire à la mise en marché et identifie les meilleurs partenaires de développement pour des projets commercialement prometteurs. Les projets soutenus par IRICoR ont accès aux infrastructures de découverte de médicaments de l’IRIC et à des professionnels issus de l’industrie pharmaceutique. Pour plus d’informations : www.iricor.ca

À propos de l’Institut des biomatériaux et du génie biomédical

Fondé en 1962, l’Institut des biomatériaux et du génie biomédical (IBMGB) est une unité de recherche universitaire de deuxième cycle regroupant trois facultés de l’Université de Toronto. Soutenu par les facultés de Sciences appliquées et génie, de médecine et de dentisterie, l’IBMGB comprend plus d’une centaine de membres des facultés divisés en quatre thèmes de recherche, en plus de 250 étudiants de deuxième cycle. Avec ses programmes dynamiques englobant la bio-ingénierie des cellules souches par l’intermédiaire de nanotechnologies, les technologies d’assistances, la médecine régénératrice ainsi que le génie clinique et de réhabilitation, l’IBMGB permet aux chercheurs de découvrir des solutions novatrices aux plus grands problèmes de santé du monde. Pour plus d’informations : www.ibbme.utoronto.ca.

À propos de l’Université de Montréal

L’Université de Montréal se classe dans le premier pour cent des meilleures universités au monde, selon tous les classements internationaux. Elle est un carrefour où se côtoient des experts de tous les domaines du savoir ainsi que la seule université canadienne à couvrir l’ensemble des domaines de la santé. Avec ses écoles affiliées, HEC Montréal et Polytechnique Montréal, elle forme le plus important pôle d’enseignement et de recherche au Québec et l’un des plus importants au Canada. Pour plus d’informations : www.umontreal.ca

Personnes-ressources :

Steven J. Klein
Directeur général
ExCellThera
514-402-0955 | steven.klein@iricor.ca

Stacey Johnson
Directrice, Communications
Centre pour la commercialisation de la médecine régénératrice (CCMR)
647 309-1830 | stacey.johnson@ccrm.ca